Sections de cours

Annexes 2

La créativité – Texte – C1L50

Objectifs

En opposition à l’ennui que suscite l’exécution des coiffures dites “à la chaîne”, cette unité renforce l’apprentissage de la coupe structurée en lui donnant une dimension créative accessible à tous. Pour aller au-delà de la méthode et composer d’innombrables coiffures, tu devras :

  • Connaître les champs de la créativité et les techniques qui la composent.
  • Définir l’approche créative des concepts de coupe étudiés.
  • Utiliser des techniques créatives pour personnaliser les coiffures.

 

Plan

  • Selon les Auteurs
  • Une pédagogie créative
  • Méthode créative de la coupe

 

Introduction

Innover est une capacité essentielle pour un coiffeur. La quantité et la qualité des idées que génère chaque année un individu ou une entreprise sont des atouts indispensables dans un monde qui ne cesse de se réinventer. Mais cette aptitude n’est pas seulement dédiée à l’invention de nouvelles coiffures. Elle est une démarche continuelle visant à découvrir ou à redécouvrir son environnement professionnel et à oublier ses certitudes pour pouvoir mieux réinventer son quotidien. Cependant, même si certaines personnes sont plus créatives que d’autres, cette capacité n’est pas innée, elle s’acquiert, se stimule, s’entretient et s’améliore ou au contraire est laissée à l’abandon au profit d’un travail répétitif.

La créativité est souvent évoquée dans les métiers de la coiffure. La question est d’ailleurs ambiguë lorsqu’il s’agit de définir les frontières entre l’artiste et l’artisan. La différence se situe inévitablement entre le sens et la finalité du travail réalisé. Mais avant d’évoquer dans quels contextes le coiffeur est créatif, nous définirons les champs de la créativité et les techniques qui la composent.

 

Selon les Auteurs

D’après Bernard Demory, la créativité recouvre deux notions : “La première est une aptitude de l’individu à créer de nouvelles combinaisons à l’aide d’éléments existants (mots,

matières, sons, idées, etc.).

La seconde notion se réfère à l’efficacité permettant aux individus d’apporter des solutions originales et efficaces aux problèmes qu’ils se posent.”

Les techniques de créativité, nées aux Etats-Unis dans les années 70, se basent sur 4 affirmations fondamentales :

  • Chacun de nous possède une aptitude à créer.
  • La création se fait par combinaison d’éléments existants.
  • Cette création est un procédé qui demeure identique, quel que soit le sujet abordé.
  • Le groupe est le lieu favorable pour développer sa créativité.

Selon Didier Anzieu et René Koes :

“La créativité se définit comme un ensemble de prédispositions du caractère et de l’esprit et qui peuvent se cultiver. La création par contre, c’est l’invention et la composition d’une œuvre, d’art ou de science, répondant à deux critères : apporter du nouveau, voir sa valeur reconnue par un public.”

la_coupe_methode_globale_créativité_01

 

Une pédagogie créative

Sur un plan pédagogique, l’aptitude des enfants à créer, mais aussi à associer des éléments hétérogènes entre eux pour inventer des mondes nouveaux prouve que nous sommes au départ tous pourvus de capacités créatives.

Malheureusement, notre inventivité, tel un jardin peut-être laissé en friches à cause d’une éducation trop rigide. Le milieu familial, l’environnement socioculturel ainsi que le milieu scolaire peuvent contribuer à étouffer ou à développer nos capacités créatives.

Nous sommes dès le plus jeune âge modelés selon des préceptes pensés et établis par d’autres. Il ne nous reste plus qu’à suivre les sentiers battus en nous référant à ce qui est conforme. Les questions sont déjà posées par les adultes et il ne nous reste plus qu’à trouver les bonnes réponses.

Dans le système éducatif traditionnel, les tâches incluent des questions qui demandent des réponses correctes, fermées, que les élèves doivent apporter comme preuve qu’ils les ont bien apprises.

Aussi, certains psychologues affirment que la manière dont nous pensons est plus importante que ce que nous pensons. Le contenu de la pensée nous intéresse moins que sa qualité. Pour cela, il est nécessaire d’accentuer davantage l’enseignement de la question que celui de la réponse.

En clair, les conditions de vie actuelles nous démontrent qu’il est préférable d’apprendre à faire des questions défiantes, provocatrices, inattendues, en un mot génératrices de sens, au lieu de récupérer de mémoire les connaissances acquises sans être capable de les contextualiser.

De cette manière, notre apprentissage tout au long de la vie acquiert une nouvelle dimension associée à l’autonomie et à la “remise en question”.

 

Méthode créative de la coupe

la_coupe_methode_globale_créativité_02

La créativité dans la coupe de cheveux est justifiée si l’on considère la coiffure comme un service personnalisé permettant d’apporter à chaque individu une réponse entre l’image qu’il veut transmettre et celle qui lui sied. Pour y parvenir, une démarche professionnelle consiste à s’appuyer sur des techniques fiables et flexibles afin de répondre à tous les styles de coiffures du marché. Nous allons voir comment les techniques de coupes de cheveux s’appuient sur des techniques de créativité.

 

La démarche analogique

Elle est utilisée lorsqu’on s’inspire d’une photo de magazine, d’un support visuel ou de la coiffure d’une personne physique et qu’on l’adapte à un autre sujet. Mais il est aussi possible de s’inspirer d’un objet, d’un animal ou d’une forme pour créer une coiffure par analogie. Par exemple, quelle coiffure inspire la forme d’un champignon, les pics d’un hérisson, un palmier, etc.

 

La pensée divergente

Elle s’utilise lorsqu’on imagine pour une même personne plusieurs objectifs esthétiques possibles. Cette technique doit être suivie de la pensée convergente afin de rassembler les meilleures pistes et ne garder qu’une seule idée appropriée au sujet concerné.

Et si on détournait un outil de son usage initial pour lui donner d’autres fonctions…? Cela fut le cas autrefois pour le rasoir qui était seulement destiné à raser la barbe, alors qu’aujourd’hui, il est largement utilisé pour couper les cheveux.

 

Les techniques combinatoires

Ce sont celles que nous allons principalement utiliser dans ce manuel. Il s’agit de rassembler au minimum deux objets, idées, pensées ou concepts pour en créer un troisième.

Par exemple, en associant les concepts d’une mèche repère fixe et d’une mèche repère mobile, on obtient… un autre concept qui est celui d’une mèche repère mobile inversée.

 

La méthode créative

La création se fait par combinaison et réorganisation d’éléments existants. Cela signifie qu’on ne crée jamais à partir de rien. L’acte créateur, écrit Arthur Koestler, n’est pas une création au sens de l’Ancien Testament.

Dans la même lignée, Bernard Demory écrit “L’homme ne crée pas à partir de rien ; il découvre, mélange, combine, synthétise des faits, des idées, des facultés, des techniques qui existaient déjà.”

Couper les cheveux à partir d’une méthode comme celle de ce manuel permet une grande créativité. Cette méthode à d’ailleurs été conçue spécialement pour pouvoir réaliser toutes les coupes possibles et imaginables.

  • En premier lieu, nous prenons appui sur 7 concepts fondamentaux :

– Les zones de la tête

– Les partitions

– La projection des cheveux

– La distribution des cheveux

– Les mèches repères

– Les angles de coupe

– La texture

  • Quelle que soit la coupe, elle sera définie par une articulation concrète de chacun des concepts étudiés. En revanche, en paramétrant différemment ces concepts, on changera complètement la coupe en question.

– Par exemple, en coupant une mèche de cheveux, si on change de quelques degrés la position des doigts, on obtient un effet totalement différent.

La méthode combinatoire sera utile à chaque fois que tu réaliseras une coupe. Il s’agit d’associer les 7 concepts étudiés en les paramétrant selon les besoins du travail à réaliser.

– Par exemple, en commençant la coupe par la zone inférieure de la tête, tu divises celle-ci en partitions.

Tu choisiras d’utiliser des partitions horizontales, verticales, diagonales ou même radiales en fonction du résultat souhaité.

Ensuite, tu choisiras la projection des partitions ; c’est- à-dire sans projection, avec une projection basse, moyenne, haute ou bien maximale.

Tu continueras en choisissant à chacun des concepts le paramétrage adéquat, ce qui te permettra d’obtenir dans chacune des zones de la tête une coupe structurée aux choix multiples, c’est-à-dire professionnelle et personnalisable.

la_coupe_methode_globale_créativité_03

 

EN BREF

  • Les techniques de créativité se basent sur 4 affirmations fondamentales :

–  Chacun de nous possède une aptitude à créer.

–  La création se fait par combinaison et réorganisation d’éléments existants.

–  La création est un processus qui demeure identique, quel que soit le sujet abordé.

–  Le groupe est le lieu favorable pour développer sa créativité.

  • Notre inventivité, tel un jardin peut être laissé en friches à cause d’une éducation trop rigide.
  • La créativité dans la coupe de cheveux est justifiée si l’on considère la coiffure comme un service personnalisé.
  • Une démarche professionnelle consiste à s’appuyer sur des techniques fiables et flexibles afin de répondre à tous les styles de coiffures du marché.
  • La démarche analogique est utilisée lorsqu’on s’inspire d’un support quelconque pour l’adapter à un autre sujet.
  • La pensée divergente est utilisée lorsqu’on imagine pour une même personne plusieurs objectifs esthétiques possibles.
  • Les techniques combinatoires : sont utilisées pour rassembler au minimum deux objets, idées, pensées ou concepts pour en créer un troisième.
  • La création se fait par combinaison et réorganisation d’éléments existants.

Quelle que soit la coupe, elle sera définie par une articulation concrète de chacun des concepts étudiés :

  • Les zones
  • Les partitions
  • La projection
  • La distribution
  • Les mèches repères
  • Les angles
  • La texture