Sections de cours

Annexes 1

Diagnostic du cheveu – Texte – C1L37

Objectifs

Cette unité énonce les principales caractéristiques des cheveux et explique dans quelle mesure elles influencent les travaux de coupe et de coiffage. Les différents chapitres ci-dessous te permettront de mieux comprendre pourquoi un mauvais diagnostic peut être une source d’erreurs pour un coiffeur. Pour parvenir à intégrer judicieusement chacune des caractéristiques des cheveux dans un projet de coupe, voici les objectifs à atteindre :

  • Diagnostiquer l’ensemble des caractéristiques des cheveux.
  • Mettre en relation les informations recueillies avec un objectif esthétique cohérent.
  • Proposer des solutions correctives.
  • Utiliser la fiche technique de coupe.

 

Plan

  • Croissance du cheveu
  • Longueur
  • Forme
  • Implantation et tombant naturel
  • Élasticité
  • Densité
  • Porosité
  • Volume
  • Plan de coupe
  • Fiche technique

 

Introduction

Les cheveux possèdent des caractéristiques à prendre directement en compte pour la réalisation d’une coupe. Certaines d’entre elles peuvent procurer des effets plus ou moins désirables, c’est donc au coiffeur de savoir les contrôler et d’adapter une coiffure en fonction de chacun d’eux. En règle générale, le diagnostic des cheveux se réalise avant de les laver afin de pouvoir les observer dans leur contexte habituel. Cependant, lorsque la forme des cheveux à été modifiée par un coiffage, il est préférable de les mouiller pour mesurer leur degré de frisure. Même si quelquefois le diagnostic est considéré comme une perte de temps, il évitera bien des erreurs car c’est par un diagnostic attentif que le coiffeur effectuera des choix cohérents et qu’il conseillera son client. En outre, il doit être capable d’imaginer préalablement un objectif esthétique en tenant compte, entre autres, des caractéristiques des cheveux de son client.

 

Croissance du cheveu

Nous prendrons en considération la croissance des cheveux dans deux cas de figure.

  • Premièrement, lorsqu’un client désire une coiffure et qu’il ne possède pas la longueur nécessaire. Notre rôle est de pouvoir l’informer de l’attente qu’il devra subir pour accéder à sa coiffure.
  • Deuxièmement, pour lui communiquer la fréquence des visites nécessaires à l’entretien de sa coupe. Car, plus une coupe est courte, plus elle aura besoin d’être entretenue.

Par exemple, pour une coiffure courte de 1 à 2 cm de longueur, la repousse d’un mois équivaut à doubler sa longueur, alors que pour une chevelure de 30 cm, la repousse d’un mois équivaut à seulement 1/20ème de sa longueur.

Un individu, indépendamment de son sexe, possède de 100 000 à 150 000 cheveux en moyenne. Chacun d’eux pousse d’environ 0,3 à 0,5 mm par jour soit 1 à 1,5 cm par mois.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_1

 

Longueur

La longueur des cheveux est décisive pour pouvoir obtenir la coiffure souhaitée. Dans le cas contraire, une personne qui désire allonger sa chevelure de manière immédiate peut évidemment appliquer des extensions de cheveux. Mais, si la personne possède les longueurs nécessaires, elle peut alors obtenir la coiffure désirée en une seule session.

Par ailleurs, la longueur des cheveux est souvent une valeur subjective car, par un effet d’optique, les volumes et les longueurs réagissent par contraste entre eux.

Une mèche de cheveux apparaîtra toujours plus longue et plus dynamique si elle est entourée de mèches plus courtes au même titre qu’un volume au niveau du vertex semblerait plus important s’il est accompagné d’une nuque courte.

Une même coupe peut généralement se réaliser à différentes longueurs. C’est en tenant compte de la physionomie du client et de ses désirs qu’on adoptera la longueur la plus favorable. La réalisation d’une coupe va donc de pair avec une longueur appropriée.

 

Forme

La forme ou dessin des cheveux intervient directement dans la réalisation de la coupe. On remarque qu’ils peuvent remonter plus ou moins au séchage en fonction du degré de frisure. Il faut évaluer cette caractéristique, car plus les cheveux sont frisés, plus cet effet est visible. Seuls les cheveux totalement lisses permettent de couper à la mesure exacte.

La forme raide, ondulée ou frisée des cheveux génère une variation des volumes et de l’expression d’ensemble. Les cheveux raides produisent plus de verticalité et d’agressivité, alors que des cheveux bouclés, ondulés ou frisés produisent plus d’horizontalité et de douceur.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_2

Avant de réaliser une coupe, il faut néanmoins distinguer la forme naturelle des cheveux de celle acquise par le biais d’un coiffage. Les deux influent sur la proportion des volumes, mais seule la forme naturelle est durable. Ceci est à prendre en compte lorsque la personne doit se recoiffer chez elle.

 

Implantation et tombant naturel

La direction des racines, la ligne d’implantation des contours et les épis sont des paramètres à observer avec attention dans l’élection de la coupe et du coiffage.

Dans la zone des épis, les cheveux poussent avec plus de force à la racine et s’inclinent dans une direction contraire à celle de l’ensemble de la chevelure. Il est impossible de les éliminer, mais nous pouvons les dissimuler en réalisant des coupes et des coiffages adaptés.

Les épis sont généralement localisés dans la zone de contour frontale, de la nuque et du vertex. Ils ont une forme circulaire due à la direction des racines.

Influencée par les épis, l’implantation des cheveux agit de manière asymétrique sur l’ensemble du cuir chevelu, ce qui modifie considérablement le tombant naturel des cheveux. On observe d’ailleurs fréquemment un “effet spirale”, c’est- à-dire qu’à partir d’une certaine longueur, les cheveux d’un des côtés de la tête se dirigent vers l’intérieur tandis que les autres se dirigent vers l’extérieur.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_3

Il est impossible de changer le tombant naturel des cheveux, mais cet effet peut être atténué par une coupe savamment choisie. Tout d’abord, il est possible de tirer parti de ce phénomène en réalisant simplement une coupe asymétrique. Les cheveux qui se dirigent vers l’extérieur créent alors plus de volume.

Dans le cas contraire, il suffit de rechercher la longueur des cheveux la plus adéquate.

Cette opération se réalise sur cheveux mouillés en les soupesant légèrement avec la main. Les cheveux effectuent naturellement une torsion, il s’agit alors de rechercher à partir de quelle longueur ils se dirigent vers l’intérieur ou l’extérieur.

Le coiffeur n’a plus qu’à confronter ces résultats avec les attentes du client et les caractéristiques physionomiques observées pour couper les mèches à la longueur idéale.

 

Épi dans la zone du vertex

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_4

Implantations de nuque

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_5

Épi dans la zone frontale

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_6

Épis indésirables

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_7

Dans le cas d’un épi dans la zone du vertex, on laissera davantage de longueur pour éviter que les cheveux ne se dressent sur la tête.
L’implantation de nuque se prolonge dans certains cas jusqu’à la base du cou. Le coiffeur doit par conséquent adapter une coupe qui en tienne compte.

Dans le cas d’une coupe masculine, il est toléré de raser les zones indésirables et de redessiner complètement le contour de nuque bien que cet effet ne soit pas durable.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_8

Mais pour une coupe féminine, une nuque dégagée avec des épis prononcés reste peu élégante. Dans tous les cas, il n’existe pas de longueur intermédiaire pour des épis indésirables dans la nuque. Les cheveux doivent être coupés très courts ou relativement longs pour pouvoir les dissimuler.

 

Élasticité

L’élasticité du cheveu augmente avec la chaleur et l’humidité. Il peut s’étirer plus ou moins selon le type, puis récupérer sa forme et sa longueur d’origine.

Ces différents aspects doivent être considérés au moment de la réalisation d’une coupe car les cheveux se rétractent et deviennent donc plus courts lors du séchage. La même chose se produit lorsqu’on modèle les cheveux avec le séchoir à main.

Pour rendre compte de cette caractéristique, prenons comme exemple une coupe droite dite “au carré” avec les cheveux du dessus coupés au même niveau que ceux de la nuque. Les cheveux du dessus étant beaucoup plus longs que dans la nuque, ils auront par conséquent un degré de rétractation bien supérieur au séchage. Cela produit pour les mains inexpertes un résultat où l’on aperçoit les marques de ciseaux.

 

Densité

Les cheveux sont implantés par petits groupes de deux, trois ou plus dans le cuir chevelu et leur nombre total dépend à la fois de leur couleur, de leur diamètre, de leur origine ethnique, de l’âge de la personne et de sa prédisposition à perdre ses cheveux prématurément. Une densité moyenne de 200 à 300 cheveux par centimètre carré est donc variable d’une personne à l’autre, mais aussi d’une zone du cuir chevelu à l’autre.

La densité d’une chevelure peut se classifier en quatre catégories :

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_9

De la densité dépendent les techniques à employer pour effiler ou désépaissir certaines zones de la chevelure. Il est également conseillé de jouer avec la longueur des cheveux pour donner plus de consistance à une chevelure fine ou éparse.

D’une manière générale :

  • Les cheveux féminins sont plus gros que les masculins.
  • Ceux des enfants sont plus fins que ceux des adultes.
  • Les cheveux clairs sont moins denses que les foncés et ces derniers moins denses que les roux.

 

Porosité

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_10

La porosité des cheveux peut se reconnaître par le tact. En effet, si les écailles de la cuticule sont resserrées, le touché sera doux ; par contre si elles sont ouvertes, le touché sera rugueux. Parallèlement, la porosité augmente la capacité d’absorption des solutions et les temps de séchage.

Par le diagnostic d’une chevelure, nous observerons également que les cheveux peuvent présenter des degrés de porosité variables selon la zone de la tête ou en fonction des traitements chimiques réalisé.

 

Les cheveux de faible porosité

Les cheveux faiblement poreux montrent une superficie lisse et un brillant cristallin. Ils sont généralement typiques des races orientales et des cheveux blancs. Lorsqu’ils sont raides, ces cheveux s’adaptent très bien pour des coupes nettes ou des coupes en brosse.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_11

 

Les cheveux de porosité moyenne

Les cheveux avec une porosité moyenne sont propices à une multitude de coupes sans difficulté particulière. Cette caractéristique présente un cheveu doux et brillant.

 

Les cheveux très peureux

Ces cheveux sont peu brillants et d’un touché rugueux. Ils ont généralement été exposés à un traitement chimique comme une décoloration, une coloration ou une permanente. Les écailles de la cuticule sont ouvertes ce qui rend les cheveux plus difficiles à démêler. Cette caractéristique a néanmoins l’avantage de pouvoir réaliser des coupes décoiffées sans comparaison avec des cheveux moins poreux.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_12

 

Volume

Bien adapter les volumes d’une coiffure, c’est jouer favorablement avec la forme du crâne et la physionomie de son client. Un styliste doit chercher les formes et les volumes pour chacune des zones de la tête tout en conservant une harmonie d’ensemble.

Il a également la possibilité de “texturiser” les mèches de cheveux, c’est-à-dire qu’il peut donner ou enlever du volume à une chevelure en lui apportant l’effilage dont elle a besoin.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_13

 

Plan de coupe

Le plan de coupe est utilisé pour programmer son travail. La fiche technique, qui intègre le plan de coupe, permet d’inscrire et par conséquent de garder une trace des différents éléments qui constituent une coupe. Elle est aussi un précieux outil pour apprendre à anticiper, réaliser et évaluer son travail. Cette fiche technique se divise en trois parties :

  • Diagnostic : Met à plat les éléments observés concernant les cheveux, la physionomie et le style de la personne. Il s’agit de repérer tout ce qui de prés ou de loin rendra possible ou non la réalisation d’une coupe. Il permet également d’en déduire ce qui est à conseiller.
  • Schémas : Ce sont des dessins de face, de profil et de dos de la tête sur lesquels s’inscrivent des symboles. Ces symboles indiquent pour chacune des zones de travail la manière dont elles vont être coupées.
  • Évaluation : En s’appuyant sur le diagnostic et les schémas, l’évaluation consiste à confronter le résultat d’une coupe avec ce qui était programmé. L’évaluation peut être faite par un tuteur ou par soi-même. L’autoévaluation apprend à avoir un regard critique sur son propre travail, développe l’autonomie et la remise en question.

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_17

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_15

la_coupe_methode_globale_Diagnostic_du_cheveu_16

 

EN BREF

  • L’élasticité du cheveu augmente avec la chaleur et l’humidité et réduit lors du séchage.
  • Les cheveux poussent d’environ 0,3 à 0,5 mm par jour soit 1 à 1,5 cm par mois.
  • La densité d’une chevelure peut se classifier en quatre catégories : Dense, normale, fine, éparse.
  • Les cheveux de faible porosité et raides s’adaptent très bien pour des coupes nettes ou en brosse tandis que les cheveux très poreux permettent de réaliser des coupes plus décoiffées.
  • Il est impossible d’éliminer les épis et de changer la direction des cheveux, mais nous pouvons les dissimuler en réalisant des techniques de coupe et de coiffage adaptées.
  • La réalisation d’une coupe va de pair avec une longueur appropriée.
  • La forme raide, ondulée ou frisée des cheveux génère une variation des volumes et de l’expression d’ensemble.
  • Bien adapter les volumes d’une coiffure, c’est jouer favorablement avec la forme du crâne et la physionomie de son client.
  • La fiche technique de coupe est composée de :

–  Diagnostic des cheveux

–  Diagnostic physique

–  Plan de coupe

–  L’évaluation

Fiche technique de coupe

Taille du fichier : 396 kb