Sections de cours

Annexes 1

Technologie des matériels – texte – C3L16

Objectifs :

L’environnement de travail d’un coloriste est composé de produits colorants, d’outils, de matériels et d’appareils. Les spécificités et l’agencement de cet ensemble doivent répondre à des exigences d’efficacité, d’ergonomie et d’entretien. Par conséquent, chaque opérateur doit connaître avec précision les éléments de cet environnement, car ils contribuent à assurer un travail de qualité dans les meilleures conditions. Pour qu’un professionnel ne laisse rien au hasard, voici les objectifs de cette étude :

  • Connaître les différentes présentations d’outils et de matériels
  • Énoncer les propriétés requises de chacun d’eux
  • Justifier le choix des outils en relation avec le résultat attendu
  • Étudier les critères de choix pour l’achat
  • Réaliser les opérations d’hygiène et d’entretien

 

Plan

  • Surfaces techniques
  • Peignes
  • Brosses Bols/Shakers/Applicateurs
  • Pinceaux
  • Verres mesureurs
  • Planchettes
  • Pulvérisateurs
  • Pinces
  • Coton
  • Bonnets
  • Feuilles d’aluminium/Bandes thermiques
  • Protection du coloriste
  • Protection de la clientèle
  • Appareils radiants
  • Vaporisateurs chauffants/Ioniseurs
  • Tablettes / Chariots
  • Minuteurs
  • Balances

 

Introduction

Si on analysait la multitude de gestes et de déplacements qu’un coiffeur exécute dans une journée de travail, on s’apercevrait, dans bien des cas, que beaucoup sont superflus. Soit parce que l’environnement de travail est inadapté, soit en raison d’une mauvaise connaissance technique ou d’une mauvaise organisation. Finalement, tous ces gestes et déplacements sont autant de fatigue accumulée en fin de journée. Chacun des outils et matériels est conçu pour apporter une satisfaction maximale dans un contexte particulier. Connaître leurs spécificités et les manier avec précision contribuera à réaliser des techniques de colorations dans les meilleures conditions.

 

Surfaces techniques

  • Les bacs de lavages existent sous de multiples modèles dont chacun possède les fonctions suivantes :

  L’appui-tête est réglable en hauteur.

  Le jet de douche est extensible.

  La température et la pression sont réglées par un mitigeur.

  L’assise est lavable et anti-taches.

  • Le laboratoire est constitué d’un plan de travail et d’un point d’eau. Il est situé à portée de main de tous les cosmétiques et des outils dédiés aux travaux techniques.
  • L’espace technique est agencé pour réaliser des opérations de colorations, de permanentes, de mèches ou de traitements. Il est proche des bacs de lavage et est équipé de miroirs, de fauteuils, de tablettes, de chariots de rangement et d’appareils électriques chauffants.
  • Contrairement au laboratoire qui contient un petit stock d’usage courant, la réserve emmagasine l’ensemble du stock après livraison. Sa fonction consiste à préserver les produits dans un endroit :

Sec

Sombre

Ventilé

Frais (± 10°C)

 

Peignes

Définition, description et généralités

  • Le peigne démêloir est employé pour :

  Lisser les cheveux avant un travail technique.

  Allonger un colorant sur les longueurs avant de malaxer.

  Démêler la chevelure après un shampoing, le rinçage d’un colorant ou d’un soin.

  • Le peigne à queue est employé pour :

Lisser une partition de cheveux

Séparer les cheveux pour créer des zones de travail

Sélectionner des mèches.

  • Le peigne classique est employé pour :

Réaliser des balayages au peigne.

 

Critères de choix pour l’achat

  • Le peigne démêloir ne fait pas l’objet de recommandation particulière. Il possède naturellement des dents épaisses et espacées ainsi qu’un large manche.

 

  • Le peigne à queue possède une queue en plastique ou en métal inoxydable. Il est utilisé pour sélectionner les cheveux.

 

  • Le peigne classique doit posséder des dents ni trop serrées ni trop espacées. Pour un balayage au peigne, chacun observera que la quantité de produit déposée correspond aux espaces situés entre les dents.)

 

Hygiène et entretien

 Ne jamais garder les peignes dans les poches car c’est antihygiénique.

 Ne pas hésiter pas à changer de peigne régulièrement et s’assurer d’avoir toujours à disposition des peignes désinfectés ou stérilisés.

 Les peignes tachés ou couverts de colorants sont nettoyés avec une brosse réservée à cet usage.

Postures et gestes

Le maintien des peignes varie en fonction de l’usage qui en est fait.
Par exemple, un peigne démêloir se tient fermement tout en gardant le poignet flexible lorsqu’il y a des nœuds.

 

Un peigne à queue est tenu comme un crayon lorsque sa pointe est utilisée pour sélectionner des mèches.

 

Un peigne classique est maintenu par l’extrémité ou le dessus lorsqu’il sert à réaliser un balayage.

 

Brosses

Définition, description et généralités

Le brossage consiste à démêler la chevelure et à éliminer les résidus de fixateurs avant l’application d’un colorant.
Pour réaliser cette opération en douceur, on utilisera une brosse pneumatique avec des poils en nylon ou d’origine animale.

 

Critères de choix pour l’achat

Les poils d’origine animal comme le sanglier ou le porc sont réputés pour être antistatique et d’un prix supérieur.

 

Hygiène et entretien

Les brosses doivent être débarrassées des cheveux après chaque utilisation. Pour cela, on utilise un peigne exclusivement dédié à cet usage.

Pour un nettoyage en profondeur, les brosses sont trempées dans une solution d’eau chaude avec un détergent ou un peu d’ammoniaque, puis stérilisées.

 

Postures et gestes

Un brossage s’effectue en commençant par les pointes et se poursuit en démêlant progressivement les mi-longueurs et les racines. Tous les gestes doivent contribuer à éviter les agressions des cheveux et du cuir chevelu.

 

Bols, shakers, applicateurs

Définition, description et généralités

  • Les bols sont fabriqués en matière plastique rigide. Ils sont parfois gradués et servent à mélanger les colorants avec l’oxydant.

 

  • Les applicateurs sont fabriqués en matière plastique souple. Ils sont gradués et s’utilisent pour appliquer des colorants fluides.

 

  • Les shakers sont fabriqués en matière plastique rigide et facilitent le mélange des produits. Ils sont dotés d’un récipient gradué et d’un couvercle.

 

Critères de choix pour l’achat

  • Pour les bols, prévoir différents coloris clairs et foncés. Ils sont particulièrement utiles pour des techniques utilisant plusieurs nuances.
  • Pour les applicateurs, la souplesse du plastique permet de faire sortir le produit par la canule avec une simple pression. La graduation doit être lisible avec ou sans produit à l’intérieur.
  • Les shakers doivent conserver en toutes circonstances leur qualité hermétique pour éviter les éclaboussures pendant le mélange. La graduation doit être précise et lisible facilement.

 

Hygiène et entretien

Un rinçage à l’eau tiède est suffisant. Les matériaux transparents ne doivent pas être rayés car la surface deviendrait opaque et les mesures illisibles.

 

Postures et gestes

  • Bol : pendant le mélange avec un pinceau, le bol est maintenu fermement d’une main et posé sur une surface plane.
    Au moment de l’application, il est disposé de manière stable sur une tablette à roulettes.
  • Applicateur : la canule est en générale coupée dès la première utilisation. Le mélange s’effectue en agitant l’applicateur tout en s’assurant que l’embouchure est hermétiquement fermée.
  • Shaker : pour éviter d’éventuelles projections, maintenir fermement le récipient avec son couvercle pendant le mélange. Ensuite, le shaker est ouvert délicatement.

 

Pinceaux (ou spatule)

Définition, description et généralités

Les pinceaux de coloration capillaire possèdent une rangée de poils synthétiques plus ou moins durs. L’extrémité du manche est pointue pour séparer aisément les mèches.

Ils servent à mélanger les préparations, à séparer les mèches et à appliquer les colorants.

 

Critères de choix pour l’achat

Il existe plusieurs largeurs de pinceaux avec des poils plus ou moins souples afin de s’adapter aux différents travaux techniques.

 

Hygiène et entretien

Les pinceaux sont rincés à l’eau tiède. Lorsque les poils commencent à se déformer, le pinceau est alors jeté et remplacé.

 

Postures et gestes

Les séparations et l’application de cosmétiques se répètent tout au long des procédés de coloration, c’est pourquoi la tenue du pinceau devra faciliter les rotations répétées. Pour l’application d’un produit, les mouvements de pinceaux se font toujours de la racine vers la pointe.

 

Verres mesureurs

Définition, description et généralités

Les verres mesureurs ou doseurs sont des récipients gradués servant à mesurer la quantité d’un liquide.

 

Critères de choix pour l’achat

Plus un doseur est étroit, plus ses mesures sont précises. Il est toujours transparent et les graduations doivent être lisibles facilement.

 

Hygiène et entretien

Ils se rincent à l’eau tiède. Les doseurs en plastique transparent ne doivent pas être rayés car la surface deviendrait opaque et les mesures illisibles.

 

Postures et gestes

Pour une lecture précise, le doseur est posé sur un support horizontal stable et l’œil doit se trouver dans l’axe horizontal de la graduation.

 

Planchettes

Définition, description et généralités

Une planchette est un outil destiné à réaliser des mèches ou des balayages. La sélection de cheveux à colorer est placée sur sa surface plane puis enduite de produit. Avec une planchette dentée, la coloration est généralement plus douce et moins contrastée.

 

Critères de choix pour l’achat

Deux planchettes, l’une avec et l’autre sans dents, sont complémentaires et s’adapteront à des travaux distincts. Dans les deux cas, l’extrémité en contact avec le cuir chevelu doit être courbe de manière à épouser au plus près la forme du crâne.

 

Hygiène et entretien

Les outils de cette catégorie sont rincés soigneusement. Avec l’usure, les planchettes peuvent accrocher des cheveux. Il est alors préférable de les remplacer.

 

Postures et gestes

Les planchettes servent d’appuis pour enduire les cheveux de produit. Elles doivent être main- tenues contre le cuir chevelu et inclinées vers le bas.

 

Pulvérisateurs

Définition, description et généralités

Un pulvérisateur permet de disperser un liquide en direction des cheveux sous forme de gouttelettes. En coloration, un pulvérisateur s’utilise pour humidifier de longs cheveux, ce qui facilite l’allongement du colorant.

 

Critères de choix pour l’achat

Il existe différents modèles dont certains possèdent une vis de réglage pour moduler la taille des gouttelettes.

 

Hygiène et entretien

Lorsqu’ils sont tachés de colorant, un pinceau et de l’eau tiède suffiront à nettoyer toutes les parties.

 

Postures et gestes

On considère qu’une distance de 15 à 20 centimètres est suffisante pour répartir le liquide uniformément sur les cheveux.

 

Pinces

Définition, description et généralités

Les pinces sont utiles pour créer des zones de travail avant de commencer un procédé. La forme la plus courante appelée ” croco “, est large et dentée pour agripper de grosses quantités de cheveux. Des pinces “sépare mèche” sont employées pour réaliser des divisions plus minutieuses.

 

Critères de choix pour l’achat

Les pinces métalliques sont à proscrire car elles concentrent la chaleur et accélèrent l’oxydation en un même endroit. Selon les techniques employées, un coloriste peut avoir besoin de deux jusqu’à une dizaine de pinces selon les cas.

 

Hygiène et entretien

Lorsqu’elles sont tachées de colorant, un pinceau et de l’eau tiède suffiront à les nettoyer.

 

Postures et gestes

Pour la réalisation de mèches par exemple, on utilise des pinces “croco” pour fixer les zones de travail et des pinces “sépare mèche” pour fixer les séparations intermédiaires.

 

Coton

Définition, description et généralités

Le coton est employé pour nettoyer les débordements de cosmétiques sur la peau ou les cheveux ou pour séparer des mèches de cheveux entre elles. C’est un matériau très absorbant.

 

Critères de choix pour l’achat

Afin de répondre aux besoins d’un salon de coiffure, le coton doit être conditionné sous forme de cordon et emballé dans un sac servant de distributeur.

 

Hygiène et entretien

Les bandes de coton sont destinées à être jetées après utilisation.

 

Postures et gestes

Des bandes de coton sont recommandées pendant la réalisation d’une décoloration lorsque le produit ne doit pas atteindre les racines.

 

Le coton s’utilise également pour essuyer une mèche de cheveux lors d’un test de coloration.

 

Bonnets

Définition, description et généralités

  • Les bonnets fermés ou “auto chauffant” en plastique sont utilisés pour garder la chaleur du cuir chevelu pendant le temps d’exposition des produits. Ils sont souvent remplacés par un film étirable transparent ou par une feuille d’aluminium.

 

  • Les bonnets à mèches fabriqués en plastique, sont utilisés avec un crochet pour attraper les cheveux à colorer. Ils sont disponibles pré-perforés ou non selon les préférences du coloriste.

 

Critères de choix pour l’achat

Les bonnets fermés sont dotés d’un élastique pour s’adapter aux tours de tête. Les bonnets à mèches, quant à eux, se distinguent principalement par leur capacité à s’adapter à différents tours de tête et par leur nombre de perforations.

 

Hygiène et entretien

Certains bonnets sont jetables, tandis que d’autres sont lavés avec une eau savonneuse, séchés puis talqués. Les bonnets à mèches s’utilisent sur des cheveux d’une longueur maximale de 15-20 centimètres.

 

Postures et gestes

Un bonnet fermé doit envelopper l’ensemble des cheveux. Les deux mains du coiffeur maintiennent l’intérieur du bonnet, puis après l’avoir ajusté au niveau du front, élargissent le périmètre en étirant l’élastique jusqu’à la nuque.

Après avoir brossés les cheveux en arrière, le bonnet à mèche est disposé en commençant par le front. Le port du bonnet à mèches doit être confortable car le procédé peut durer jusqu’à 50 minutes de temps de pause.

 

Feuilles d’aluminium/ Bandes thermiques

Définition, description et généralités

Lorsqu’un coloriste vise un objectif incluant plusieurs couleurs, il doit être attentif à deux phénomènes :

  • Veiller à ce que les couleurs ne se mélangent pas.
  • Isoler des cheveux en diffusant une chaleur uniformément.

Pour satisfaire ces exigences techniques, les coloristes utilisent des matériaux isolants de différentes natures :

  • Le papier d’aluminium possède des propriétés qui lui permettent de se plier facilement, d’être coupé à différentes longueurs, d’être chauffé et de bien répartir la chaleur. Il est utilisé pour réaliser des mèches ou pour séparer les zones de travail.

 

  • Les bandes thermiques : souples et non absorbantes, elles possèdent des propriétés thermiques adaptées aux travaux de méchage.

 

Critères de choix pour l’achat

  • Le papier d’aluminium : plusieurs largeurs sont disponibles chez les distributeurs. Les rouleaux étroits sont prévus pour les mèches, tandis que les plus larges se destinent à envelopper la tête ou séparer deux zones colorées.
  • Pour les mèches, plusieurs couleurs sont disponibles. Cela permet de repérer plus facilement les différents colorants ayant été appliqués.

Le rouge pour les couleurs chaudes foncées

le jaune pour les couleurs dorées ou claires

le bleu pour les couleurs cendrées

Le gris correspond à la couleur dominante.

 

  • Les bandes thermiques : les bandes sont pré- découpées ( 10X10, 10X20, 10X30 par paquets de 200 à 250 feuilles), mais certains fabricants proposent des rouleaux d’environ 200 mètres à découper à l’aide d’un distributeur.

 

Hygiène et entretien

Tous les isolants, thermiques ou non, sont destinés à être jetés après utilisation.

 

Postures et gestes

Pour la réalisation de mèches, le papier d’aluminium se distingue des autres isolants car il peut se plier différemment selon l’objectif visé.

 

Protection du coloriste

Définition, description et généralités

  • Un tablier de coloriste doit être imperméable et recouvrir les parties du corps les plus exposées aux éclaboussures.

 

  • Les gants évitent les taches cutanées ainsi que les sensibilisations provoquées par le contact de produits chimiques. Ils sont fabriqués dans des matières extensibles (ex : latex, caoutchouc).

 

Critères de choix pour l’achat

La conception des tabliers doit être lavable facilement et de préférence posséder des poches. Certains sont disponibles en usage unique. Les gants à usage unique sont généralement ambidextres et tous les modèles sont disponibles dans plusieurs tailles.

 

Hygiène et entretien

À l’exception des mèches ou balayages, le port de gants est recommandé pour tous les travaux techniques de coloration et de décoloration ainsi que pour les opérations de rinçage et de shampoing. L’aspect de plus hygiénique consiste à jeter les gants après utilisation. Dans le cas contraire, ils seront lavés, séchés, talqués et toujours utilisés du même côté pour éviter les irritations.

 

Postures et gestes

Sur cheveux secs, le contact des gants peut occasionner une certaine gêne pour la clientèle. Pour cette raison, l’usager devra d’abord brosser la chevelure et préparer les zones de travail.

 

Protection de la clientèle

Définition, description et généralités

  • Crème protectrice : elle s’applique sur les contours du cuir chevelu et ne doit en aucun cas couvrir les cheveux. Sa fonction consiste à créer une surface grasse protectrice de l’épiderme. Elle est surtout utilisée avec les colorations foncées spécialement difficiles à éliminer.

 

  • Peignoirs : en coton ou synthétique, ils doivent recouvrir l’intégralité des vêtements de la personne.

 

  • Serviettes : une serviette éponge sera capable d’absorber une grande quantité de liquide, tandis qu’une serviette jetable en papier sera capable de protéger simplement le peignoir avec un faible pouvoir absorbant.

 

Critères de choix pour l’achat

  • Crème protectrice : choisir de préférence une crème très grasse et épaisse.
  • Peignoirs : en dehors de leur taille et de leur coloris, les peignoirs doivent être d’un entretien facile, c’est-à-dire résistants à des lavages en machine fréquents, infroissables et d’un séchage rapide. Sont également disponibles des peignoirs jetables à usage unique, plastifiés et plus légers pour le client.
  • Serviettes : elles doivent être absorbantes et résister à des lavages intensifs sans se décolorer. Les distributeurs proposent aussi des modèles destinés à un usage unique.

 

Hygiène et entretien

Tous les éléments de protection de la clientèle existent en usage unique. C’est le meilleur moyen d’associer une hygiène parfaite à un entretien inexistant. Pour les serviettes traditionnelles, elles seront lavées en machine après chaque utilisation.

 

Postures et gestes

  • Crème protectrice : elle ne doit pas entrer en contacts avec les cheveux, sous peine d’empêcher la prise du colorant. Au moment du rinçage, elle est éliminée à l’aide d’un coton.
  • Les peignoirs et les serviettes sont placés avant la préparation des produits. En fonction des travaux réalisés, le coloriste protégera sa cliente par une serviette, un peignoir et une cape en plastique ou un papier absorbant.

 

Appareils radiants

Définition, description et généralités

La chaleur a depuis toujours été une alliée des processus de coloration capillaire car elle accélère les réactions chimiques. C’est pourquoi, avoir un contrôle précis de la température et des temps de pause contribue favorablement aux rendus des couleurs et à l’état de santé de la fibre capillaire.

Les appareils “radiants” conviennent pour tous types de colorations, décolorations, soins, permanentes et séchages.

D’un point de vue technique, ils diffusent uniformément une chaleur sèche sur l’ensemble de la chevelure indépendamment de la chaleur ambiante. Ceci leur permet de diminuer les temps de pause de moitié selon le programme choisi.

Trois programmations sont envisageables par le coloriste. Il s’agit des programmes coloration, mèches/décoloration et soins. Chacun correspondant à une variation de la durée et de la température rayonnante.

Voici une présentation des appareils radiants les plus utilisés actuellement :

  • Climazon : la chaleur est diffusée par des tubes à quartz émettant un rayonnement infrarouge. Il dispose d’un tableau de contrôle destiné aux programmations.

 

  • Rollerball : la chaleur est produite par un rayonnement infrarouge diffusé par un anneau pivotant au-dessus du client(e). Un programmateur électronique relié à un palpeur thermique permet de réguler la durée, la température, la ventilation et la rotation.

 

Critères de choix pour l’achat

Les multiples pré-programmations ne sont jamais un gage de qualité. Il faut davantage privilégier l’ergonomie d’utilisation du tableau de commande, la sécurité pour la cliente et ses cheveux, la consommation d’énergie et le prix d’achat. Certains appareils possèdent un dispositif d’arrêt automatique et d’alarme en cas de dysfonctionnement.

 

Hygiène et entretien

Les appareils électriques disposent d’une réglementation spécifique concernant l’utilisation et l’entretien. Les notices d’utilisation en décrivent tous les aspects.

 

Postures et gestes

Les appareils doivent être placés correctement à une bonne distance de la tête de tous les côtés en tenant compte de la longueur des cheveux. Choisir un programme adapté à la technique utilisée et au type de cheveux.

 

Vaporisateurs chauffants et ioniseurs

Définition, description et généralités

Deux autres appareils sont dédiés aux travaux techniques ainsi qu’aux soins du cheveu et du cuir chevelu. Ils sont employés pour diffuser à la fois de la chaleur et de l’humidité.

Cet environnement hydratant contribue à rendre les cheveux plus doux et brillants. La chaleur émise par la vapeur d’eau peut aussi réduire de moitié les temps de pause.

  • Les vaporisateurs projettent uniquement de la vapeur d’eau. La chaleur humide facilite la pénétration des cosmétiques.

 

  • Les ioniseurs projettent de la vapeur d’eau et de l’oxygène ionisé transformés en ozone.
    L’ozone étant un oxydant et un désinfectant, il est généralement utilisé pour des traitements du cuir chevelu comme les séborrhées ou les pellicules grasses. Sans distinction, un ioniseur s’emploie comme un vaporisateur pour les colorations, décolorations et soins.

Note : l’ozone étant oxydatif, il est à éviter sur les cuirs chevelus irrités et les cheveux très secs. Cela pourrait provoquer un éclaircissement des cheveux et accentuer l’irritation.

Critères de choix pour l’achat

Les vaporisateurs et ioniseurs sont composés d’un réservoir d’eau porté à ébullition. Leur conception doit respecter les normes de sécurité en vigueur.

 

Hygiène et entretien

Après avoir débranché l’appareil, le casque et le pied sont nettoyés avec une eau savonneuse. Le tableau de programmation est essuyé avec un chiffon légèrement humide.

 

Postures et gestes

Placer la cliente sous le casque, puis activer la programmation en fonction du traitement souhaité.

  • Le programme soin hydrate le cuir chevelu et les cheveux. Le temps accordé est de 10 minutes environ.
  • Le programme coloration dure 20 minutes environ et permet d’obtenir une chevelure mieux hydratée.
  • Pendant le programme décoloration, les poudres se dessèchent moins et le cuir chevelu est hydraté.

 

Tablettes/ Chariots

Définition, description et généralités

Les chariots s’utilisent pour l’ensemble des opérations réalisées en salon. Pour les travaux de coloration, une tablette sur roulettes peut suffire.

 

Critères de choix pour l’achat

Une tablette de coloration sera de préférence légère et maniable. Elle doit pouvoir supporter les matériels et outils nécessaires pour différents travaux techniques. Les surfaces sont de préférence lisses et sans recoins, ce qui permettra un nettoyage rapide.

 

Hygiène et entretien

Le nettoyage est réalisé avec des produits non abrasifs. Les roulettes sont régulièrement débarrassées des cheveux pour conserver leur bon état de marche.

 

Postures et gestes

Une tablette est disposée à droite du coloriste s’il est droitier et à gauche dans le cas contraire. Cela évite les torsions du corps et les pertes de temps inutiles.

 

Minuteurs

Définition, description et généralités

Les appareils radiants et vaporisateurs disposent d’un minuteur incorporé. Pour les autres travaux, le coloriste doit se munir d’un minuteur autonome.

 

Critères de choix pour l’achat

Dans un salon, il peut y avoir plusieurs minuteurs, mais les sonneries ne doivent pas se confondre. Dans tous les cas, un minuteur doit être lisible facilement.

 

Hygiène et entretien

Ce type d’appareil est sensible à l’humidité. Il sera donc nettoyé de préférence avec un chiffon sec ou légèrement humide.

 

Postures et gestes

L’opérateur doit programmer le minuteur avec les mains propres et sèches. Il est ensuite placé proche de lui afin d’être consulté rapidement.

 

Balances

Définition, description et généralités

L’utilité d’une balance consiste à mesurer les quantités de colorants avec une précision optimum. Et finalement, lorsque la précision est de rigueur, les mélanges deviennent plus subtils et les surplus de produits sont réduits.

 

Critères de choix pour l’achat

Une balance de coloriste doit peser au gramme près et afficher la mesure numériquement. Son plateau est adapté aux récipients de coiffure (bols, applicateurs, verres mesureurs, etc.) Elle doit aussi comporter une fonction de délestage ou remise à zéro. Son alimentation est toujours à piles.

 

Hygiène et entretien

Un appareil électronique doit être manipulé avec les mains propres et sèches. Le nettoyage est réalisé avec un chiffon sec ou légèrement humide.

 

Postures et gestes

Lire la notice d’utilisation et les recommandations d’usage.

On distingue généralement les étapes suivantes :

  • Actionner le bouton de mise en marche.
  • Situer le récipient vide sur le plateau de la balance.
  • Faire une remise à zéro.
  • Verser les produits dans le récipient. La mesure se fait en continu au gramme près.

 

EN BREF

  • Le laboratoire dispose d’un plan de travail, d’un point d’eau et se situe à proximité des cosmétiques et des outils. f L’espace technique est organisé pour réaliser des opérations de colorations, de permanentes, de mèches ou de traitements.
  • La réserve emmagasine le stock après livraison. Elle préserve les produits dans un endroit sec, sombre, ventilé et frais (± 10°C).
  • Le peigne démêloir sert à lisser les cheveux, allonger les colorants et démêler la chevelure. Le peigne classique sert à réaliser des balayages au peigne. Le peigne à queue sert à lisser une partition de cheveux, séparer des zones de travail ou tricoter des mèches.
  • Le brossage s’effectue au moment du diagnostic avant l’application du cosmétique.
  • Les pinceaux servent à mélanger les préparations, à séparer les mèches et à appliquer les colorants. Les mouvements de pinceaux se font toujours de la racine vers la pointe.
  • Les applicateurs sont des récipients fermés fabriqués en matière plastique souple. Ils sont gradués et s’utilisent pour appliquer des colorants fluides.
  • Les shakers et les bols sont en plastique rigide. Les shakers sont gradués et munis d’un couvercle hermétique.
  • Les verres mesureurs, doseurs ou éprouvettes sont des récipients gradués. Pour une mesure précise, ils sont posés à l’horizontal avec l’œil dans l’axe de la graduation.
  • Une planchette sert à réaliser des mèches ou des balayages. La sélection de cheveux à colorer est placée sur la surface plane puis enduite de produit. Il existe des planchettes avec ou sans dents.
  • Un pulvérisateur sert à humidifier les cheveux pour faciliter l’allongement du colorant.
  • Les pinces sont utilisées pour créer des zones de travail ou maintenir les cheveux.
  • Les bonnets fermés gardent la chaleur du cuir chevelu pendant le temps d’exposition des produits. Ils peuvent se remplacer par un film étirable ou par une feuille d’aluminium.
  • Le papier d’aluminium est un isolant et conducteur thermique.
  • Les bandes thermiques ont des propriétés adaptées aux travaux de méchage.
  • Le coton est employé pour séparer des mèches de cheveux entre elles. C’est un matériau très absorbant.
  • Un coloriste se protège avec un tablier et une paire de gants.
  • Une crème protectrice s’applique sur les contours du cuir chevelu et ne doit pas recouvrir les cheveux.
  • Les peignoirs sont en coton ou en synthétique et doivent recouvrir l’intégralité des vêtements.
  • Tous les éléments de protection de la clientèle et de l’opérateur existent en usage unique.
  • La chaleur accélère les réactions chimiques (ramollissement de la kératine et oxydation).
  • Les appareils “radiants” conviennent aux colorations, décolorations, soins, permanentes et séchages. Chaque programme correspondant à une variation de la durée et de la chaleur rayonnante.
  • Les vaporisateurs et ioniseurs sont dédiés aux travaux techniques, aux soins du cheveu et du cuir chevelu. Ils diffusent une chaleur humide et rendent les cheveux plus doux et brillants.
  • Les vaporisateurs projettent de la vapeur d’eau, ce qui facilite la pénétration des cosmétiques. Les ioniseurs projettent de la vapeur d’eau et de l’oxygène ionisé transformés en ozone.